Anywhere
Browsing Category

Paris

Un petit nouveau dans la collection : le Lubitel 2

By 28 juillet 2015 Paris, Photographie argentique

J’ai toujours rêvé d’un moyen format. Il s’agit d’un type d’appareils photos utilisant une taille de pellicules différentes à la standard (35 mnn) qui est de 120 mn, bien plus large. La surface sensible exposée à la lumière est plus grande. Il y a quelques années Jean-François Pfeiffer m’avais prêté quelques jours son Rolleiflex, et j’avais vraiment été séduite par le format carré (à l’heure où instagram n’existait pas encore) et ce mode de prise de vue si particulier. C’était aussi au début de mes aventures argentiques.

rolleiflex

Mon premier portrait au Rolleiflex, mon amie Marie-Alice

 

Depuis j’ai toujours eu envie de posséder un moyen format, j’ai été attirée par toutes sortes d’appareils : du Mamya, du Contrax, du Yashica, du Bronica, du Rolleiflex… etc. Mais bon comme je n’ai pas trop les moyens, je n’ai que récemment l’idée de me rabattre sur alternative beaucoup moins chère : la lomographie. Effectivement, l’entreprise russe GOMZ/LOMO a copié Voigtländer Brilliant pour créer le Lubitel 2, un petit moyen format léger et abordable. Mon modèle date d’entre 1955-1977. J’en ai trouvé un vraiment pas cher sur leboncoin, ne sachant pas s’il allait fonctionner, mais surprise ! Après quelques déconvenues avec le compteur de vues, j’ai finalement réussi à le décoincer, et ai shooté ma première pellicule de noir & blanc en Foma Pan 200.

La fin du rouleauPhoto12_12

Mon chat flou (franchement galère comme angle de vue avec un moyen format mais bon on teste)Photo11_11

HomePhoto10_10

Mon quartier Parisien dans le Xème arrondissement
Photo09_9

Photo08_8

Les photos que j’ai prise pendant ma rencontre avec Noémi de TrendyMood qui m’a tiré le portraitPhoto06_6

Photo05_5

Pour un premier test je suis plutôt satisfaite même si il y a pas mal de flou, au moins au niveau des expositions je ne m’en suis pas mal tirée et au final j’ai réussi à débloquer le compteur de vues (dans la douceur bien sur !)

Petit coin de paradis à Créteil

Photo03_3

lubitel 2 lubitel 2

 

You Might Also Like

Analog Paris

By 30 avril 2015 Daily Life, France, Paris, Photographie argentique

L’automne dernier, j’ai eu la visite de ma correspondante tchèque du lycée avec qui j’étais restée en contact, de mon ami polonais Karol pour Paris Photo, de ma chère Sam (aka Vagabondanse) ainsi que de notre « Chill » national. L’occasion pour moi de me balader dans Paris sans oublier d’emmener mes appareils photos.

Fin de l’été avec Sam & Chill

Promenade sur le canal Saint Martin

F1010026

F1010009

F1010011

 

F1010013

F1010010

F1010027

F1010028

La petite maison du canalF1010016

F1010015

 

 

 

Promenades automnales

On embarque à Jaurès

F1000026

Direction Barbès, Montmartre, le Marché Saint-Pierre et le sacré coeurF1000018

F1000020

F1000019

F1000022

F1000021

F1000027

F1000023

On redescend par  les petites ruelles et leurs commerces éclairésF1000024

Avant d’aller boire la traditionnelle pinte au Folies à BelvilleF1000025

Cette fois ci, ce sont les tchèques qui m’entrainent vers les quartiers de Notre Dame puis du Panthéon. Nous allons nous perdre dans les ruelles du 5ème arrondissement

F1010029

F1010030

F1010032

F1010031

F1000028

F1000029

F1000031

F1000033

Une autre balade, de Chatelet à Concorde en traversant le jardin des Tuileries

F1010034

F1010035

F1010036

F1010039

You Might Also Like

Paris : Balade photo à Saint Germain des Prés

By 22 janvier 2015 France, Paris, Photographie argentique

J’ai eu la chance de pouvoir participer à la balade photo organisée par Julie du site Carnet-de-Traverse : il s’agissait de nous dispenser quelques précieux conseils sur la photo de rue. Nous nous sommes donc retrouvés à Saint Germain des Prés, en commençant par une présentation de ses appareils photo au café de Flore -le si fameux- où je n’avais d’ailleurs jamais mis les pieds, pour ensuite s’éparpiller dans les petites rues, appareils au poing.

En tant que grande timide de l’appareil photo quand il y a plein de gens, cela m’a fait le plus grand bien. Bien sur le maître-mot est OSEZ, mais c’est souvent plus facile à dire qu’à faire. J’ai donc profité de cette rencontre avec Julie ainsi que mes co-participants CélineMathilde,Elodie, Marcio et Guillaume pour emmener mon Ricoh 500ME. Je l’avais déjà préféré à mon Minolta pour photographier Mumbai (bien plus discret et moins lourd).
Et là je me suis heurtée à un premier problème : comme j’ai tout shooté en manuel je devais bien sûr adapter mes réglages selon la lumière… et comme c’est un télémétrique, bien jauger la distance puis faire la mise au point à la main avant de shooter. Ce qui peut prendre un certain temps, surtout les doigts engourdis par le froid !
Difficulté supplémentaire : quand on a des amis qui font de la photo de rue décomplexée et qui n’hésitent pas à shooter plein de trucs en scred que tu aurais rêvé de chopper, ça donne un peu de complexes. N’est-ce-pas Karol !?

Mais bon au moins, j’ai osé, expérimenté et découvert un quartier dans lequel je ne mets quasiment jamais les pieds (j’y étais venu la dernière fois pour acheter de la crème solaire dans une des parapharmacies les moins chères de Paris *bon plan*).

Pour ce qui est du résultat : si certaines me plaisent bien, d’autres me paraissent plus banales… et j’ai encore ce problème de voile sur le film (ce qui fait des barres rouges/orangées sur certaines photos), mais comme pas mal de personnes m’ont dis que finalement ça ne dérangeait pas tant que cela et que ça donnait un charme j’ai décidé d’être un peu moins tendue comme un string et d’accepter ces imperfections… (ce qui ne veut dire que je vais arrêter de fourrer de la mousse dans l’appareil photo comme une malade aussi :P)

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

 

 

 

Saint Germain des prés

 

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Saint Germain des prés

Et vous la photo de rue, ça donne quoi ? Vous vous y mettez parfois ?

You Might Also Like

Analog summer

By 11 novembre 2013 Daily Life, France, Paris, Photographie argentique

Cet été j’ai plus que jamais dégainé mon appareil photo Lomo : la Sardina. J’avais craqué pour l’édition de Moëbius il y a un an. Ca m’a un peu réconciliée avec la photo. Avant j’utilisais uniquement mon reflex numérique, et mon reflex argentique que j’emmenais en vacances. Mais ces appareils, peu discrets, lourds, je n’osais même plus les sortir. J’avais un peu l’impression d’être une touriste ou je ne sais quoi. Mais avec ma Sardina, qui rentre dans les poches, le sac à main et ne pèse que quelques grammes, tous mes blocages se sont envolés. J’avais même pris des photos dans mon ancien bureau – dont une avec un pompier sur un toit parisien qui me faisait un signe 😀 (malheureusement, j’ai perdu toutes mes premières pellicules). Les inconvénients de ce type d’appareil, ce sont les loupés : la mise au point est très approximative (c’est un mètre ou l’infini) et du coup ça engendre pas mal de flous. Mais je l’adore, elle ramène de belles surprises, car j’essaye de l’avoir toujours sur moi.

Je poste donc ici quelques photos de mon été en vrac : Eurockéennes de Belfort où j’ai retrouvé mes soeur, des amis et aussi Marjo, ma crémaillère dans mon nouvel appart parigo – au bord du canal saint martin- , la piscine des voisins avec mes soeurs, la cour de mon immeuble, des promenades…

F1010027

F1010026

F1010024

F1010021

F1010018

F1010017

F1010014

F1010011

F1010009

F1010008

F1010006

F1010005

F1010004

F1010003

F1010001

F1010007

F1010011

F1010013

F1010014

La suite de l’Indonésie arrive bientôt 😉

You Might Also Like

Randoms from life: Promenade du dimanche au Parc de la Vilette

By 21 juillet 2013 France, Paris, Photographie argentique

Dans quelques heures, je décolle pour Jakarta, afin de passer un mois en Indonésie. Nous n’avons pas plannifié d’itinéraire, mais nous pensons au nord de Sumatra ainsi qu’aux îles aux alentours de Bali…

Juste avant de partir, Etienne a fait développé la première pellicule du Vivitar 35 ES que je lui ai offert. Et le résultat nous a bluffé. Certaines photos sont de moi, d’autres de lui… avec un film Kodak Portra 400.

Balade du dimanche le long du canal de l’Ourq, puis au parc de la Vilette, dans l’installation de Tadashi Kawamata « Collective Folie »

F1000015

F1000013

F1000014

F1000016

F1000017

F1000020

F1000021

F1000022

F1000024

F1000026

F1000025

See you in one month !

You Might Also Like

Randoms from life: Paris in summer

By 2 juin 2013 Daily Life, Paris, Photographie argentique

Ok, le soleil est de retour, mais puisqu’on avait plus que jamais besoin d’un peu de lumière et chaleur, voici quelques tranches de vie datant de l’été dernier…

Toutes les photos ont été prises au Minolta 404si avec du film Kodak Portra.

07440004

07440011

07440010

07440015

07440020

F1020005

F1020006

07420035

F1020008

F1020019

Pour voir d’autres photos de Paris !

You Might Also Like

Lense party avec Wacom & la Nikon School : atelier portraits en studio & retouches

By 11 juillet 2012 Paris
Cela fait maintenant des années que je suis le site Lense.fr, un site référence du monde de la photographie numérique en France. Même si cela fait environ un an que je fais beaucoup moins de photos numériques pour cause de manque de temps, envie, inspiration… (et aussi depuis mars car mon reflex numérique est cassé), j’ai eu envie de participer à la Lense Party « Lense Party x Wacom x Nikon School ».
La Nikon School
Nikon School
Il s’agissait d’une journée de formation gratuite, limitée à 50 personnes. Cette journée s’est organisée en partenariat avec Wacom (le leader mondial de tablettes graphiques) et de Nikon, au sein de la Nikon School, dans le 11e arrondissement. Nous avons donc pu tester le dernier Nikon, le D800 et des flashs profoto (Comme ceux que j’utilisais quand je bossais dans l’agence de Design/Packaging pour faire mes packshot il y a deux ans). Chaque atelier de 10 personne avait alors 3 ateliers :
  • Un premier shoot façon « portrait presse » avec un flash, une boite à lumière et un réflecteur avec Maxime Stange
  • Un second shoot sur fond noir et des flash avec nid d’abeille avec Lâm Hua pour un effet dark 😉
  • Une séance de retouche de nos images avec Fred Rol, ambassadeur Wacom, sur les denières tablettes graphiques pro et la gamme Adobe
Bref, un bon moyen de s’éclater avec du matos dernier cri (mon côté geek ressurgit, parfois), même si je suis en ce moment plus vers un déplacement d’intérêt vers l’argentique. Si la gestion des lumières de studio n’avait rien de sorcier pour moi (ayant déjà bossé en studio), la méthodologie de retouche m’a beaucoup appris, moi qui est plus habituée à faire du traitement de mes images numériques (sur Lightroom) que de la retouche (sur Photoshop). J’ai maintenant envie de ressortir des anciennes séances photos pour les retoucher avec mes nouveaux aquis !
En tous cas je me suis très bien entendue avec mon petit groupe. Comme nous n’étions que 4 en studio, nous avons chacun notre tour endossé le rôle de modèle, photographe, DA et assistant. Voici le résultat de notre collaboration :
Atelier fond noir
Atelier portait

You Might Also Like