Inde#6 : traversée des backwaters et découverte des plantations de thé à Kumily

Suite à notre mini safari au Parc National du Wayanad où nous avions vu des éléphants sauvages, notre bus nous a conduits un peu par hasard à Calicut dans le Kerala, en bord de mer. Bonne base pour prendre le train et partir traverser les backwaters… avant de grimper dans les montagnes jusqu’à Kumily au beau milieu des plantations de thé.

carte inde

Mercredi 30 avril

Après nos deux jours de repos à l’hôtel, nous voici de retour dans une gare pour prendre le train jusqu’à Alleypey, point d’entrée des backwaters du Kerala (5h de trajet normalement). N’ayant pas de place assise (dernière classe) on passera donc le trajet assis à la porte… je vais d’ailleurs prendre un joli coup de soleil. Les paysages sont splendides et la pluie se met à tomber. La terre exhale des odeurs incroyables : la terre craquelée par le soleil en fin de saison sèche commence à se gorger d’eau. Les feuilles de bananier se mettent à briller comme si elles étaient vernies. Nous arrivons à Alleypey pour le coucher du soleil et prenons un rickshaw pour aller directement à la guesthouse Palmy Residency (très sympa, notre chambre a une terrasse dans le jardin, on se réveillera au milieux des goyaviers)

20140430-DSCF1755

gare de Calicut
Un « petit » parking de scooters!

20140430-DSCF1758

20140430-DSCF1760

Alleypey20140430-DSCF1762

20140430-DSCF1770

20140430-DSCF1771

20140430-DSCF1772

20140430-DSCF1777

Jeudi 01 mai

20140501-DSCF1783

papaye
« Les papayes on les cueille avec des foufourches »

Nous prenons le thé sur notre terrasse dans le jardin au réveil puis embarquons dans le ferry public (une sorte de grande barque) jusqu’à Kottayam. Nous découvrons alors ces fameuses backwaters : ce sont des lagunes et lacs salés où des gens vivent sur les îlots, au milieu de la végétation, des oiseaux et poissons (et probablement des moustiques aussi).

F1030002

20140501-DSCF1793

20140501-DSCF1794

20140501-DSCF1805

20140501-DSCF1810

20140501-DSCF1812

20140501-DSCF1820

20140501-DSCF1826
Plus blasée tu meurs. Et oui pas réveillée la Rory

F1050033

F1050032

Arrivés à Kottayam nous embarquons dans un de ces fameux bus public que l’on affectionne tant. Le chauffeur avec son uniforme beige et sa moustache bien taillé est tout bonnement handsome, on croirait un personnage d’un roman des temps passés (qui il vaut pas le conducteur du trajet Mysore / Kushalnagar qui restera à jamais dans mon esprit. Rory et les chauffeurs de bus, épisode 2). Et puis on commence à grimper, la route à serpenter et nous voici dans une belle route de montagne qui fait bien peur comme on les aime !

Revoilà que l’on double du camion à grand renfort de klakons, les roues si proches de ce vide vertigineux sans glissière de sécurité. Rien à faire, cela me procure plus d’adrénaline que n’importe quel roller coaster à sensation, sans réel risque.

F1030014

F1030010

F1030009

F1030008

F1030007

20140501-DSCF1838

20140501-DSCF1839

20140501-DSCF1841

20140501-DSCF1843

20140501-DSCF1846

Et voilà qu’après quelques heures heures de route nous apercevons nos premières collines ondoyantes couvertes de petits buissons verts : du thé ! Lorsque nous arrivons à Kumily nous avons bien évidemment un comité d’accueil à la gare routière, mais nous leur échappons afin de nous rendre au Greenview Homestay (qui porte très bien son nom) où nous sommes accueillis par des singes qui grimpent sur le balcon avant de se jeter dans les arbres !

singe
Coucou toi!

20140501-DSCF1856

Vendredi 02 mai

F1050035

F1050036

 

Nous profitons de la verte vue de notre terrasse pour notre thé matinal avant de partir visiter la Connemara Tea Factory non loin de Kumily : nous serons seuls pour la visite guidée, très instructive ! Par contre cette façon de traiter le thé n’est pas celle dont j’ai l’habitude, ici ils font des petits grains déshydratés : c’est en fait le thé qui est utilisé pour faire le masala chai, avec beaucoup du lait, de sucre et d’épices. Rien à voir donc, avec les thés fins dont je raffole. Pour trouver ceux-ci, ils faut se rendre au nord du pays, dans l’Himalaya!

20140502-DSCF1870

20140502-DSCF1875

20140502-DSCF1881

20140502-DSCF1888

Nous reprenons un bus pour nous rendre au jardin d’épices d’Abraham et là c’est un véritable coup de coeur! Nous discutons longuement avec lui avant de partir visiter son jardin d’épice en compagnie d’un jeune guide passionné ! La visite est l’occasion d’une véritable explosion de couleurs, senteurs, gouts et formes inhabituelles.

20140502-DSCF1892

20140502-DSCF1894La fleur en forme de croix20140502-DSCF1896

20140502-DSCF1898Les fleurs « têtes de cobras »
20140502-DSCF1904Des petits piments 20140502-DSCF1905Des Jackfruit, que nous dégusterons en chips, délicieuses
20140502-DSCF1907Des cabosses de cacao. Les fèves à l’intérieur sont transparentes et gluantes. Elles ont un gout très amer, il reste un long processus pour les transformer en chocolat.
20140502-DSCF1915Une fleur de bananier avec de jeunes bananes vertes Et le bananier est une plante et non un arbre ! 20140502-DSCF1919Un ananas, cela pousse au sol, et non dans les arbres
cardamomeUn pied de cardamome verte, cet épice à l’odeur et au goût si caractéristiques. Une particularité: la fleur a un seul pétale!
20140502-DSCF1923Le Barbu émotif devant cet immense bananier tout lisse.

Le guide nous montrera également un arbre à cannelle : c’est l’écorce que l’on utilise : on a l’habitude de voir des bâtonnets roulés ou de la poudre, mais ici ils présentent la cannelle comme ce qu’elle est, des morceaux d’écorce. Même les feuilles en ont le gout, c’est fou.

Alors que nous rentrons au village, nous tombons sur une procession hindoue :

20140502-DSCF1929

20140502-DSCF1937

Les plantations de café à Kumily20140502-DSCF1938

Coucher de soleil depuis le toit de notre Homestay
F1030011

20140502-DSCF1953

20140502-DSCF1967

Ces quelques jours dans les hauteurs du Kerala à profiter de la fraicheur des montagnes nous auront enchanté et je recommande à quiconque d’aller y faire un tour pour vous aussi découvrir les secrets de la fabrication du thé pour le Massala Chai ainsi que des épices et fruits indiens. Si vous avez le budget vous pouvez également faire des safaris et essayer de voir des tigres sauvages au Periyar National Park dont l’entrée se situe à Kumily!

Nous terminerons notre périple en Inde du sud au Karnataka, dans le village d’Hampi, installé au coeur des ruines de l’ancienne capitale du royaume de Vijayanâgara où il reste des immenses vestiges de la ville ainsi que des temples. A ne pas manquer! (et cette fois j’ai sorti les pellicules).

Rory, digital native et fouineuse du web, éparpillée mais organisée. Aime beaucoup les jolies choses, quand ça ne dégouline pas. Vagabonde depuis l’âge de 8 mois. Fait des frasques avec ses fidèles réflex argentique et numérique Konika Minolta depuis quelques années, rejoint il y a peu par un polaroid 600 et un lomo La Sardina de Moëbius.
Article créé 128

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :