Anywhere
Browsing Tag

kodak portra

Forêt de pins et monts blancs himalayens (Argentique)

By 15 février 2017 Inde du nord, Photographie argentique

Lors de notre dernier passage en Inde, nous avons eu le bonheur de découvrir la région de l’Uttarakhand au cours de notre volontariat non loin de Ranikhet. Je n’avais pas encore dévoilé les photographies de ce coin si spécial et encore intouché, entre pinèdes et sommets himalayens… cette vue est inoubliable, et je souhaite aujourd’hui vous la partager.
Juste des photos argentiques prises avec le vieux Minolta de mon père, ni plus ni moins.

Balade dans la forêt de pins

… et les monts blancs himalayens

Un paysage dont on ne se lasse pas de sitôt.

Au boulot!

Plantation du romarin

Une collègue
Et une de mes préférées :

J’espère que ce petit voyage visuel vous aura plu, cela me fait plaisir de ressortir ces souvenirs sur pellicule.

 

You Might Also Like

Badrinath en argentique : regard sur les sommets himalayens

By 18 juillet 2016 Asie, Inde du nord, Photographie argentique

Je reste marquée par ma visite de Badrinath, village indien sacré situé sur un plateau à 3 500 d’altitude entourés de sommets himalayens, et à deux pas du Tibet interdit. Je partage aujourd’hui avec vous mes photos de Badrinath en argentique. J’ai capturé cette lumière, ces roches et cette immensité avec un plaisir infini… et du film Kodak Portra, l’un de mes favoris.

Si vous souhaitez (re)lire mon parcours pour arriver jusqu’à Badrinath depuis le sud de l’état de l’Uttarakhand en Inde du nord, c’est par ici.

Si vous voulez vous rincer l’œil sur des montagnes (ben quoi ?), restez-là et déroulez gaiement ! Je sais qu’il y a « trop » de photos mais à mes yeux c’est tellement splendide.

Jour 1 – arrivée en fin de journée à Badrinath

Badrinath argentique-1

Badrinath argentique-2

La rivière, le pont, le village et le fameux temple.Badrinath argentique-6Détail de la rivière, sous les sources d’eau chaudeBadrinath argentique-3

Le temple, bannières au ventBadrinath argentique-4

Jour 2 – randonnée jusqu’au dernier village avant la frontière Tibétaine et une cascade sacrée

Badrinath argentique-7

Quittant Badrinath à piedsBadrinath argentique-8

Badrinath argentique-9 « Last indian village »…  le sens le la formule !Badrinath argentique-10

Dans les rues de ManasBadrinath argentique-15

Badrinath argentique-12

Badrinath argentique-14La vendeuse de pull-over

Potager montagnard

Badrinath argentique-17

Badrinath argentique-18

Badrinath argentique-16

Un homme spirituel indien (les deux photos sont prises par mon Barbu) et la Rainbow waterfallBadrinath argentique-21

Badrinath argentique-20Badrinath argentique-19 Badrinath argentique-22Nos yeux rêveurs se perdent dans cette eau d’un bleu glacier…

Et la grimpette commence sur un chemin de pierre, travail gargantuesque si proche des sommets.Badrinath argentique-23

Vent, soleil et lumière enchanteresse sur les glaciers et pentes herbeuses

Badrinath argentique-24

 Badrinath argentique-25

Cascade de glaceBadrinath argentique-26

Badrinath argentique-29

Badrinath argentique-28

Badrinath argentique-27

Badrinath argentique-36

La cascade Vasudhara qui chute de 122 m.

Badrinath argentique-30Badrinath argentique-33
Badrinath argentique-31

Au pied de la cascade, une nouvelle vallée s’ouvre sous nos yeux ébahis.

Badrinath argentique-38

Chapeau pointu turlututu

Badrinath argentique-40

Jour 3 – Montagne de Shiva et ballet aérien

Badrinath argentique-42

Ici les randonneurs ne portent pas de gore texBadrinath argentique-43

Badrinath argentique-44

Coucou toi !Badrinath argentique-45

Badrinath argentique-47

Avant de repartir, dernière visite au temple coloréBadrinath argentique-48

J’espère que ça vous a plu. En attendant, vive le grain, la chimie c41, aimez-vous les uns les autres et bonnes vacances !

Badrinath argentique-49

You Might Also Like

Article invité : le barbu traine son Vivitar en Sicile

By 7 décembre 2014 Italie, Photographie argentique, Voyage

Il est rare que je publie autre chose que mes petites photos de voyages, et pour une fois, j’ai un invité de taille : le Barbu, qui est parti sans moi en Sicile pendant 2 semaines en sac à dos, et où il a traîné son cadeau de choix : le Vivitar. Et la pellicule qu’il nous ramène est, de mon avis, vraiment très chouette. Je trouve qu’il y a là un point de vue, et il est vrai que comparé aux photos numériques qu’il a ramené, cette pellicule raconte plus d’histoires… je le laisse vous les conter.

Le marché aux poisson de Catane

20140907-F1000035

20140907-F1000032

Le fameux marché aux poissons de Catane, où je me suis fait nourrir comme un chaton par un vendeur qui me donnait des bouts de poisson cru en guise de petit déjeuner. Super remède contre la gueule de bois ! Je recommande l’auberge de jeunesse qui est à côté (Agora hostel), le personnel est vraiment cool.

La fontaine dans le quartier du marché au poisson

20140907-F1000034Le Vititar nous montre encore une fois l’étendue de ces capacités. Si la grille devant pourrait sembler gênante,  la lumière capturée, l’expression de la statue et les jeux d’eaux sur la fontaine constituent pour moi une raison suffisante de mettre cette photo en avant.

20140907-F1000033Une petite voiture mignonne dans les rues de Catane, dans une de ses rues si caractéristiques.

Ispica

Un petit tour dans les terres à Ispica

20140907-F1000031

20140907-F1000029Le Lonely Planet annonce un canyon « cava d’Ispica ». Je suis allé faire un tour, il y a des vergers partout au début de la promenade :  y poussent des grenades, du raisin, des citrons, des noix… un vrai jardin d’Eden. Comme on dit dans le nord, je suis allé « à la marotte ».

20140907-F1000028Trois papis qui posent gentiment à la sortie du canyon, immortalisés devant leur remise troglodyte.

Années 70 bonjour !

20140907-F1000025

20140907-F1000024

Un vendeur de granité maison, boulangerie, pâtisserie à Ispica. J’ai d’abord pris en photo son magasin, et puis après lui avoir commandé un granité amande (délicieux!) je lui ai demandé s’il voulait bien poser devant sa boutique.

20140907-F1000026Pozzallo, station balnéaire. 9h du matin, coup de soleil. Et cette dame.

Les pêcheurs

20140907-F1000021Un petit port de pêche très charmant à Marzamemi

20140907-F1000020Coucher de soleil et pêcheurs sur la digue de Marzamemi

Pachino

J’ai adoré la petite ville de Pachino. La gentillesse des gens, les pépés sur la place, les bons produits locaux, la tomate de Pachino.

20140907-F1000018

Un primeur ambulant

20140907-F1000017

20140907-F1000016

20140907-F1000015

Les boutiques

20140907-F1000014

20140907-F1000013

20140907-F1000012Ce jeune fromager ci-dessus a passé un coup de fil à Rory.  Tout le monde me demandait « Dove è la ragazza ?! ». Alors voilà.

20140907-F1000010 L’église sur la place principale20140907-F1000008 Une rue débouchant sur la mer20140907-F1000007à l’arrêt de bus, ce jeune humanitaire italien veut sauver le monde

Marzamemi dans les environs de Pachino

Mazamemi surpeuplé de monde, il faut remonter vers la Riserva Naturale di Vendicari pour trouver quelques spot tranquilles pour la journée plage et  dormir à la belle étoile.

20140907-F1000005

20140907-F1000004

20140907-F1000002

20140907-F1000001

En espérant que les photos vous plaisent 🙂

You Might Also Like