Anywhere

Escale à Bali

By 31 octobre 2013 Indonésie, Voyage

Repartir de Bornéo pour rejoindre Bali ne fut pas une mince affaire. Après une course en taxi, un avion qui a failli être arrêté à 5 mn du décollage juste pour nous mais en fait trop tard il est en train de décoller, une soirée affamés où on s’est retrouvé à manger des cœurs de poulet grillés dans la rue, un décollage en avance, une copine de Candy Crush du Sulawesi à l’aéroport à Surabaya (Java), nous qui croyons que le mec dit « emergency landing » et qu’on va se crasher dans l’eau et en fait pas, la négo de taxi sans pitié, et la nuit sur un toit dans un port, nous voici à Bali, plus précisément à Padang Bai.
Avec le lever du jour, on découvre cet endroit où les touristes ne se rendent habituellement que pour prendre le ferry ou les bateaux rapides pour les îles Gili, ou l’île de Lombok. C’est un petit port sympa, la vie y est plutôt paisible et les ruelles du village sont agréables. Malgré tout, il règne cette atmosphère un peu plus « touristique », les gens nous accostent pour nous vendre des trucs dans la rue ou sur la plage, et après une semaine dans la jungle où les gens te regardent comme une curiosité et non un porte-monnaie.
Nous avons profité de ces quelques jours pour faire une pause, s’offrir notre premier snorkeling, et aussi nettoyer nos vêtements de leur semaine équatoriale (l’humidité, ça ne pardonne pas). Je suis étonnée de voir des gens en short ou décolleté, mais Bali étant Hindou, les occidentaux ne se gênent. (J’appréciais pourtant beaucoup la pudeur musulmane)…

La baie, depuis la mer (avec une photo floue de la Sardina, dure dure la mise au point avec ce toycamera!)

Bali padang bai

Bali padang bai

Go SnorklingF1020037

F1010003

F1010002

La plage du sudBali padang bai

Bali padang bai

Bali padang bai

Le temple Hindou

Bali padang bai temple

Bali padang bai temple

Bali padang bai temple

Bali padang bai temple

Bali padang bai temple

Bali padang bai temple

Les rues du villageBali padang bai

Bali padang bai temple

Nous faisons une belle rencontre dans une laverie du village : Souare, qui nous offre un verre de son Arak maison (Un alcool qui ressemble à l’Ouzo grec, mais qui est distillé à partir de riz ou sève de cocotier). Il nous présente ses enfants : Koma, Jeny, le bébé Satria. Et nous parle de sa vie autour du monde : il travaille sur des bateaux de croisière, et a plus arpenté la planète que n’importe quel Jet-Setter. Une à deux fois par an, il rentre à Padang Bai, dans sa maison familiale.
Lui nous parle de Lombok, il a travaillé au Novotel (le seul grand hôtel au sud de l’île). D’après lui, Lombok serait « le Bali d’il y a 20 ans », la beauté naturelle… Là-bas, les gens sont cultivateurs, commerçants, artisans et « ne souhaitent pas voir le visage de leur île envahi par le tourisme de masse ».

F1020036

L’arak maison de Souare : les hippocampes ont été séchés au soleil avant d’être introduits dans l’alcool.

Après ces quelques heures merveilleuses, on se dépêche de faire nos sacs, prendre une douche et de sauter dans le ferry public pour Lombok. C’est un peu le bazar au port, on ne sais pas trop où passer, où est l’entrée, les policiers rigolent et me demandent si je suis musulmane (j’ai mon voile sur la tête, et Etienne sa grosse barbe), mais ne nous indiquent pas du tout la bonne direction. Finalement on saute dans le bateaux entre deux camions (l’embarquement était en train de terminer), montons les escaliers au son des milliers de poussins dans des cartons dans la soute, et finissons par s’affaler sur un banc sur le pont. Assise à côté d’un jeune homme qui ne parle que Sasak (la langue de Lombok), on essaye de communiquer malgré les barrières de langage, finalement on ne s’échangera que quelques cigarettes et sourires dès le coucher du soleil (ramadan oblige).

On remarque un mécanicien du ferry qui attache une ligne à la rambarde du bateau. Une vingtaine de minutes plus tard, ça mord! Les hommes à différents niveaux du bateau remontent la ligne. A l’arrière, ça s’active aussi! Au final, un grand poisson n vert qui ressemblait à une Dorade Coryphène et quelques thons dodus ont mordu aux hameçons… pour finir dans les casseroles du cuisinier du ferry.

F1020030

F1020029

F1020028

F1020027

F1020026

Le cuisinier du bateau

Pour la suite: comment on a connu pire trajet en voiture de notre vie (pour l’instant), les merveilles la côte sud autour de Kuta Lombok, la traversée de Lombok en minibus public (en 6h chrono), et pourquoi on a du rester dix jours sur la petite île de Gili Meno pour nous remettre en état…

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply LaRoux 31 octobre 2013 at 18 h 03 min

    J’adore les couleurs de tes photos, elles sont vraiment très belles ! !
    Pour Bali j’avais vu plusieurs reportages où çà parlait du fait qu’il y est de plus en plus de touristes, que l’île se dénature de plus en plus .. c’est dommage .. & puis il y a surtout le problème de la pollution qui est vraiment énorme mais les touristes n’y sont pas confrontés, alors que putain quand tu vois les reportages c’est assez choquant .. des montagnes d’ordures qui s’emparent de plus en plus des eaux .. Apparemment (je dis çà mais j’y ai jamais mis les pieds) des plages sont interdites à la baignade à cause de çà justement !
    Bali devait être géniale il y a quelques années encore, maintenant je n’ai plus vraiment envie d’y aller. & C’est pour çà aussi que çà M’ÉNERVE en ce moment que tout les magazines parlent du Groenland, de l’Antarctique .. je n’ai pas envie que çà devienne une destination « mode » que des entreprises commencent à tout monnayer pour faire des virées dans des bateaux de luxe pour ne pas avoir trop froid hein .. bref, je m’étale un trop là je crois & en plus je dérive un peu de Bali : )
    Très chouettes photos quand même 😉
    x

    • Reply Roryofroom 2 novembre 2013 at 9 h 30 min

      Merci beaucoup ! Les pellicules y sont pour beaucoup. 🙂
      Pour ce qui est de la pollution, comme je n’ai pas exploré tout Bali, mais seulement une petite ville, je ne peux pas te dire… par contre quand je suis allée faire du snorkeling dans une baie pas loin du port, je suis quand même revenue avec des tâches d’huile ou de pétrole sur ma peau et mon maillot, je pense que c’est du aux passage incessant des ferry et bateaux rapides à quelques km de là. Après je n’ai jamais croisé de plage sale en Indonésie (mais je ne suis pas allée sur l’île de Flores -après Komodo- par exemple, qui est parait-il, assez sale).
      Oui je comprends ton énervement, or en Indonésie, pas besoin du touriste pour polluer, il le font déjà tout seul : il n’y a pas de gestion des déchets, souvent les familles brulent leurs déchets dans la cour, ou tout simplement jettent partout. Même par dessus bord en bateau. Après il y a des gens dont le métier est de nettoyer, mais pour nous, les compatriotes d’Eugene Poubelle, ça peut être choquant au début. Et puis pas de normes sur les pots d’échappement, tout le monde trafique son scooter… enfin les exemples sont multiples, mais les touristes n’en sont pas la cause principale, c’est simplement la manière de se développer de cet immense pays qui ne se fait pas dans le respect le plus total de l’environnement (après je pense qu’il en a été de même dans les autres pays d’Asie du sud-est).

      Fiou, quel pavé!
      Merci à toi de venir réagir en tous cas, c’est agréable d’avoir du feedback!

  • Reply Rizwan Fatahu 2 novembre 2013 at 13 h 01 min

    Vivement la suite !

  • Reply Maëlle 3 novembre 2013 at 20 h 21 min

    Oui vivement la suite! 🙂

  • Reply Indonésie : trois jours au fil de l’eau | Anywhere 12 novembre 2013 at 10 h 19 min

    […] Escale à Bali […]

  • Reply "Je veux que tu voies des cocotiers" | Anywhere 12 novembre 2013 at 10 h 19 min

    […] Escale à Bali […]

  • Reply Indonésie – Kuta Lombok : surfeurs, scooters et minarets | Anywhere 11 février 2014 at 11 h 23 min

    […] plus de temps que prévu à récupérer notre linge car nous avons partagé de l’arak avec Souare pendant plusieurs heures… ce qui nous à fait prendre le ferry en fin d’après-midi. Une […]

  • Reply Indonésie – Kuta Lombok : surfeurs, scooters et minarets | Anywhere 11 février 2014 at 21 h 42 min

    […] plus de temps que prévu à récupérer notre linge car nous avons partagé de l’arak avec Souare pendant plusieurs heures… ce qui nous à fait prendre le ferry en fin […]

  • Reply week-end à 2 10 mars 2014 at 17 h 25 min

    Bali à l’air d’être vraiment un chouette endroit à visiter! les photos sont très belles, je suis d’accord avec les commentaires!

  • Reply Miles of Happiness 16 septembre 2014 at 2 h 48 min

    Les photos sont magnifiques, bravo! Vous parvenez à dégager quelque chose de nouveau de Bali. C’est très beau.

  • Reply Kuta Lombok : surfeurs, scooters et minarets | Anywhere 16 septembre 2014 at 10 h 41 min

    […] plus de temps que prévu à récupérer notre linge car nous avons partagé de l’arak avec Souare pendant plusieurs heures… ce qui nous à fait prendre le ferry en fin […]

  • Reply Aurélien de Voyage Way 1 janvier 2015 at 12 h 19 min

    Les photos sont en effet très belles et reflètent bien Bali.
    Bali est une île magnifique mais je trouve hélas que le tourisme dénature pas mal de coins de l’île. Heureusement certains coins sont encore intacts comme le nord est de l’île.
    Le sud est pour moi à oublier. Et même des villes comme Ubud subissent la masse de tourisme: de moins en moins de rizières, ville hyper « business » …
    Dommage car Bali est magnifique!

    • Reply Rory 4 janvier 2015 at 18 h 05 min

      Merci !
      Je n’ai hélas pas pu visiter plus en longueur l’ile, mais j’ai eu un peu ce ressenti… trop de monde !

  • Reply Margaux 21 janvier 2015 at 13 h 21 min

    Superbes photos, ça me rappelle de bons souvenirs !! J’ai tellement adoré Bali, je rêve d’y retourner ! Et Padang est super cool 🙂

    • Reply Rory 21 janvier 2015 at 13 h 48 min

      Oui Padang est vraiment un endroit chouette, malgré le fait que ça soit le départ du ferry ce qui est plutôt étonnant ^^

  • Reply Elsa 7 octobre 2015 at 21 h 17 min

    Ouaw effectivement tes photos sont magnifiques ! J’ai adoré Bali <3

    • Reply Rory 11 octobre 2015 at 11 h 13 min

      merci ^^

Répondre à Margaux Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.